01 71 56 81 83 | info@cilexcompta.com

Blog

Ce n’est plus un secret pour personne, les charges sociales du dirigeant sont beaucoup plus élevées en SAS qu’en SARL. Mais concrètement, qu’en est-il exactement ? Voici un tableau comparatif au 1er janvier 2019, selon que l’on est Gérant majoritaire ou Gérant minoritaire.

PRÉSIDENT DE SAS OU DE SASU VS GÉRANT MAJORITAIRE

Dans les SAS ou les SASU, le dirigeant relève obligatoirement du régime social des salariés (sans assurance chômage). Un régime généralement considéré plus intéressant que celui des non salariés au niveau des prestations sociales, notamment au niveau de la retraite, mais un régime aussi beaucoup plus coûteux, à revenu net identique, au niveau des charges sociales.

Par ailleurs, il est rappelé que, contrairement aux autres salariés, les présidents de SAS ou de SASU qui ne bénéficient pas d’un contrat de travail ne bénéficient pas de la réduction de charges sur les bas salaires (réduction Fillon), ni de la réduction sur la cotisation d’allocations familiales, celle-ci étant donc appliquée au taux de 5,25 % au lieu de 3,45 %, ni de la réduction sur la cotisation d’assurance maladie entrée en vigueur le 1er janvier 2019 pour remplacer le CICE, celle-ci étant donc appliquée au taux de 13 % au lieu de 7 % pour les autres salariés.

Il résulte de l’ensemble de ces particularités que, par exemple pour un salaire mensuel de 1.500 € net, le total des cotisations dues par un président de SAS ou de SASU est 48 % plus élevé que celui d’un salarié non dirigeant, et 97 % plus élevé que celui d’un non salarié.

 

Source : gerantdesarl.com